Bien vivre ensemble


Nuisances sonores

Le bruit est devenu un véritable problème de santé publique qui peut porter atteinte à la qualité de vie de nombreux citoyens : perturbation du sommeil, fatigue, stress etc. Sachez que tout bruit gênant causé sans nécessité ou dû à un défaut de précaution est interdit de jour comme de nuit afin de protéger la santé et la tranquillité publique.

C’est pourquoi, il vous est demandé de prendre toutes les dispositions nécessaires. Les travaux de bricolage, de jardinage, réalisés à l’aide d’outils ou d’appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage (tondeuse à gazon, tronçonneuse, perceuse), doivent être effectués aux horaires suivants :

  • Du lundi au vendredi : de 8h30 à 12 heures et de 14 heures à 19h30
  • Le samedi : de 9 heures à 12 heures et de 15 heures à 19 heures
  • Le dimanche et les jours fériés : de 10 heures à 12 heures

Les infractions liées aux bruits sont passibles de contraventions.

Consulter l'arrêté préfectoral

Animaux

Nombre d’entre nous souhaitent partager la compagnie et l’affection d’animaux domestiques, toutefois, il convient de respecter certaines règles. Les propriétaires d’animaux ou ceux qui en ont la garde doivent prendre toutes les dispositions pour préserver la tranquillité du voisinage. Les cris d’animaux ne doivent, par leur durée, leur répétition ou leur intensité, porter atteinte à la quiétude du voisinage.
Pour le confort et le bien-être de tous, il est interdit de polluer les rues, jardins, parcs et espaces verts, lieux et bâtiments publics, parties communes des immeubles ainsi que les véhicules, par des déjections.
Enfin, la détention de certaines races de chien nécessite de posséder un permis de détention. Il s’obtient auprès de la police municipale.

Déneigement

Un trottoir enneigé, verglacé, peut vite s’avérer dangereux pour les piétons. Pour prévenir ces risques de chute et assurer la sécurité des passants, certaines règles existent concernant l’entretien des trottoirs : les propriétaires, les syndicats, les locataires, les gérants, ayant immédiatement accès sur la voie publique ou sur la voie privée ouverte à la circulation, sont tenus de balayer la neige, si nécessaire et de briser la glace tout le long du trottoir bordant la propriété de manière à prévenir les accidents et assurer la circulation normale des piétons.

Entretien des jardins

• Taille des haies
Il est rappelé aux riverains que les haies doivent être taillées en limite du domaine privé afin de ne pas gêner les passages des piétons sur les trottoirs.

• Chenilles processionnaires
Chaque année, la présence de chenilles processionnaires est signalée sur la commune. Leurs cocons blancs sont visibles sur diverses espèces de pins mais aussi parfois sur les cèdres et les chênes. Ce sont des chenilles grégaires qui forment des processions quand elles se déplacent après leur éclosion.

Les chenilles processionnaires représentent un véritable danger. Leur poils particulièrement urticants, sont la cause de réactions allergiques plus ou moins violentes, allant de la simple démangeaison au choc anaphylactique. Sur les animaux, les cas de nécrose de la langue sont fréquents.

La chenille processionnaire du pin devient urticante à partir de novembre à mars, voire avril selon les années, alors que les chenilles processionnaires du chêne présentent des propriétés urticantes de mai à juillet.

Pour faire face à ces proliférations, la municipalité a posé des éco-pièges sur les arbres municipaux. Toutefois, elle ne peut intervenir sur les domaines privés. Aussi, il est demandé aux riverains de mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour lutter contre les chenilles : traitement, pose de pièges ou encore faire appel à un professionnel, pour prévenir tout risque sanitaire.

Recommandations aux particuliers exposés à des nids :

Lorsqu’ils sont exposés à des nids de chenilles, il importe que les particuliers prennent des mesures de précautions et de prévention pour limiter leur exposition aux poils urticants :
– ne pas les manipuler ni les toucher, porter des vêtements couvrants, éviter de se frotter les yeux
– ne pas faire sécher le linge en extérieur
– laver soigneusement les légumes du jardin
– arroser la pelouse pendant quelques jours avant de la tondre pour que les poils urticants soient entraînés dans le sol
– ne pas laisser jouer les enfants à proximité d’un arbre atteint. Les munir de vêtements à longues manches, de pantalons, d’un couvre-chef et éventuellement de lunettes.

Il est recommandé de consulter un médecin car certaines réactions allergiques peuvent être violentes.

Pour en savoir plus : www.fredonidf.com – chenilles-processionnaires.fr

Télécharger la documentation